La coordination d’investissement immobilier- creer-une-marque -

Intervention

  • 1 Etude de marché
  • 2 Plateforme de marque
  • 3 Naming
  • 4 Accompagnement créa
  • 5 Conseil site web
  • 6 Rédaction

Le Projet

synchronissim-logo

Projet débuté en janvier 2017, en collaboration avec Paule Gauer pour l’identité visuelle (création du logo, carte de visite et site web) et Catherine Trolliet pour le développement du site.

 

LE CLIENT ET LE PROJET :

Nicolas Grégoire a travaillé dans la gestion de patrimoine et la gestion de fortune au sein de la Société Générale pendant plus de 15 ans.

Après avoir créé plusieurs SCI et réalisé de nombreux investissements immobiliers à titre personnel, il a décidé d’accompagner les investisseurs de la région PACA dans leurs investissements immobiliers locatifs, à 360° : juridique, fiscal, gestion, optimisation financière… L’accompagnement proposé aux particuliers dans ce domaine est en effet rarement aussi complet.

Nicolas avait donc besoin d’un nom, d’un logo et d’un site web.

 

MON DIAGNOSTIC :

Le marché :

 

Nicolas avait réalisé une analyse très juste de son marché dans le cadre de son Business Plan. J’ai donc surtout cherché à mieux comprendre moi-même ce marché et à structurer ses réflexions pour être à même de l’aider à créer le nom et le logo de son entreprise et à rédiger les textes de son site.

J’ai tout d’abord analysé le marché de l’investissement au sens large, pour confirmer que l’investissement immobilier était prisé par une cible CSP+ (cadres, chefs d’entreprise) et fortunée à la recherche de rentabilité mais peu risquée et pérenne, contrairement aux placements financiers par exemple. L’immobilier locatif social, meublé et ancien sont notamment très adaptés à ces attentes.

Les opportunités du marché de l’investissement immobilier en faveur du social :

  • Une conjoncture favorable en particulier sur le sous-marché du social : demande locative des bailleurs sociaux (dont associations et logements d’urgence) en plein essor, notamment grâce à la réglementation et aux amendes, en particulier à Aix-en-Provence et Marseille
  • En plus des HLM traditionnels coûteux et difficiles à faire accepter par la population, les collectivités locales ont décidé de se tourner vers les propriétaires privés pour louer des biens
  • La Ville de Marseille a également pris la mesure des enjeux et a lancé le Programme d’Intérêt Général avec pour objectif de lutter contre les logements indignes et dégradés. Cette politique met à la disposition des propriétaires, des professionnels de l’immobilier gratuitement (architectes, maître d’œuvre…) pour la réhabilitation de logements
  • Mais l’investissement locatif est encore peu connu des particuliers et peut faire peur (fonctionnement, administratif pour obtenir les aides), et encore plus le social (mauvaise image des locataires auprès d’une cible fortunée) alors qu’il est très sûr et rentable : garantie des versements des loyers, de remise en état du bien en fin de location, de l’absence de vacance locative, incitations fiscales, aides à la réalisation de travaux et subventions + empreinte responsable et sociale

Les opportunités du marché de l’investissement immobilier en faveur du meublé :

  • Souvent méconnue, cette typologie d’investissement peut se réaliser dans le neuf mais aussi l’ancien, dans des typologies de biens et de zones géographiques larges. Ces investissements sont plus souples que des investissements classiques : durée des baux compris entre 9 mois (étudiants) et 1 an. Ils dégagent des loyers plus élevés (rentabilité brute supérieure d’environ 20%) et bénéficient de mécanismes comptables et fiscaux spécifiques (amortissements des meubles, déductions de nombreuses charges, amortissement de la construction immobilière…)

=> L’accompagnement d’un professionnel est nécessaire pour rendre tout cela plus accessible, et surtout pour coordonner de manière fiable et efficace l’ensemble des démarches à mettre en oeuvre.

Or sur le marché de l’investissement locatif, les « conseillers » qui prennent en compte toutes les facettes de l’investissement sont encore assez rares :

  • Les agences immobilières sont souvent spécialisées dans les habitations principales ou secondaires, surtout en région PACA
  • Les chasseurs de bien ont souvent une approche purement immobilière ne tenant pas compte de l’environnement juridique et fiscal de l’acheteur
  • Les Conseillers en Gestion du Patrimoine Immobilier sont souvent concentrés sur l’immobilier de défiscalisation, et n’offrent l’accès, en grande majorité, qu’à des biens neufs
  • Les banques privées et institutions proposent plutôt une offre sur les bureaux, commerces plus que sur l’habitation, ou alors avec une offre standardisée, et pour lesquels les tickets d’entrée sont souvent élevés
  • Les fiscalistes, notaires, experts comptables sont rarement spécialisés sur les niches comme l’immobilier social

En fait la majorité des acteurs du marché pouvaient devenir de potentiels partenaires.

 

L’image de marque :

Après avoir analysé les différents types de positionnement et d’image de marque dans le conseil en investissement immobilier, j’en ai tiré les quelques enseignements suivants :

  • Nom : ils contiennent souvent « Immo » ou « Invest » pour faciliter la compréhension (mais c’est aussi certainement par manque d’imagination ;)), ou « Conseil » pour valoriser l’accompagnement : ces éléments pourraient également apparaître dans la baseline accompagnant le logo (soit le nom est explicite et la baseline peut être plus émotionnelle, soit le nom est plus évocateur et il nécessite une baseline plus descriptive de l’activité)
  • Logo : plus on cherche à valoriser le conseil, l’accompagnement humain, plus les codes graphiques sont chaleureux, sans pour autant aller trop loin (utilisation du bleu tout de même parce qu’il rassure, du doré parce qu’il fait premium etc) : toutes les couleurs non “vives”/douces peuvent être facilement utilisées pour apporter un peu de subtilité

 

MES RECOMMANDATIONS STRATÉGIQUES :

J’ai ensuite structuré le futur discours sous forme de « Plateforme de marque » synthétisant la vision et la valeur ajoutée de cette nouvelle société, pour que les étapes suivantes de la création de marque soient facilitées (nom, identité visuelle, textes).

En résumé, valoriser une approche… :

  • …à taille humaine : prise en charge de la situation spécifique de l’investisseur en lui proposant des solutions adaptées à son cas particulier, en tenant compte des opportunités du moment : neuf, ancien, meublé, social
  • …complète de l’organisation de l’investissement : structuration juridique, maîtrise du contexte fiscal, définition et recherche du bien, optimisation du financement, définition du mode de gestion et mise en place

Garantissant un investissement optimisé et durable, en toute sérénité.

 

MES RECOMMANDATIONS CRÉATIVES :

Ce positionnement pouvait être retranscrit de diverses manières. J’ai donc proposé à Nicolas plusieurs axes potentiels pour le nom et le futur logo, pour ne nous fermer aucune porte et mieux cerner ses attentes et sa personnalité. Car même si le nom doit parler aux cibles avant tout, il reflète également la personnalité du dirigeant.

Axe 1 : sérénité – pérennité – sécurité

Axe 2 : accompagnement – vision globale

Axe 3 : facilitateur – optimisateur

Chaque axe comportait un champ lexical/de premières idées de nom, ainsi que des symboles qui pourraient être utilisés dans l’identité visuelle.

Nous avons choisi de pousser l’axe 2 et j’ai donc fait de nouvelles propositions sur cette base.

 

LES CHOIX CRÉATIFS :

> Naming et baseline :

Ensuite nous avons procédé étape par étape, dans une démarche en entonnoir, et avons travaillé de manière totalement collaborative (et je l’en remercie!) : le nom choisi est d’ailleurs une fusion de tout ce travail commun.

Nous avons recentré le travail autour de la principale différence de Nicolas sur le marché : la coordination de tous les aspects de l’investissement locatif.

Nous avons fait un petit sondage autour d’une shortlist et avons affiné à nouveau.

Et nous avons finalement choisi :

« Synchronissim – coordinateur de vos investissements locatifs »

(synchroniser + « im » pour immobilier et « issim » tiré du superlatif italien « issimo » signifiant « très »).

 

> Identité visuelle :

Paule a d’abord réalisé un « moodboard » sur la base de mon brief qui comportait quelques idées de symboles à utiliser pour transmettre le positionnement.

Nous avons choisi de pousser l’idée de cercles imbriqués pour évoquer les différentes sphères à prendre en compte dans le cadre d’un investissement immobilier (juridique, fiscal, administratif…) :

⇒ Interdépendance

⇒ Corrélation

⇒ Méchanismes (roulement de montre)

⇒ Précision

Paule a ensuite fait différents essais de couleurs et de typographies et nous avons finalement choisi ce logo ainsi que sa déclinaison en symbolique seule, pour l’utiliser sur le site web, la carte de visite et d’éventuels futurs réseaux sociaux.

synchronissim-logo

La typographie est simple, sérieuse mais moderne, en minuscule pour plus de proximité.

Les couleurs sont à la fois douces, rassurantes et intemporelles.

Nicolas avait choisi, avant que l’on travaille ensemble, le vert olivier pour évoquer la pérennité. Paule a donc utilisé un camaïeu et des complémentaires

autour de cette couleur qui était bien adaptée au discours, mais qui pouvait faire « vieillotte » selon le design choisi.

 

> Site web :

J’ai ensuite préparé un brief créatif avec mes recommandations de structure du futur site et de contenus (textes et types d’images pour illustrer : photo, picto, illustration).

Catherine nous a ensuite proposé plusieurs templates WordPress pour que l’on choisisse, avec Nicolas, celui sur lequel nous allions nous baser pour ne pas avoir à tout développer de A à Z. Il existe en effet de nombreuses fonctionnalités qui reviennent d’un site vitrine à un autre. Nous partons donc souvent d’une base existante que nous personnalisons totalement.

Paule a donc imaginé le design du site à l’image de l’identité visuelle créée (sur la base de mon brief), à la fois moderne mais classique/intemporel et rassurant.

Catherine l’a ensuite mis en place techniquement pour que tout soit fluide et fonctionnel !

=> https://synchronissim.fr

 

L’AVIS DU CLIENT :

« Comme beaucoup de créateurs d’entreprises, l’une des étapes charnières est le moment où il faut concrétiser ses idées et convictions en communications.
La rencontre avec Amandine a été primordiale et m’a permis de structurer cette communication, de ressortir des valeurs, forces de mon offre. Elle a su en s’imprégnant du marché sur lequel ma société allait intervenir tout en s’intéressant à mes particularités prioriser les valeurs à transmettre et mettre les mots pouvant être compris par le plus grand nombre de mes cibles. A titre d’exemple, sans son intervention le terme coordinateur, n’aurait pas été un de mes éléments de langage, il est pour autant aujourd’hui le mot que j’utilise systématiquement quand je présente mon activité. Il en est de même sur les messages, les valeurs transmis par le nom et le logo.
Un grand merci à elle et également à Paule Gauer et Catherine Trolliet qui ont toutes ensemble pleinement participé à la réussite de Synchronissim. »