Fin d’année, début d’une nouvelle : c’est l’heure des bilans et des bonnes résolutions… Surtout quand on a eu 30 ans le 31 décembre 😉

Cela fait un peu plus de 2 ans que je me suis lancée à mon compte. La 1ère année fut l’année de la révélation, la 2ème celle de la confirmation. Il y aura donc encore de nombreux bilans a priori :)

 

BILAN 2016

Ca y est, j’ai atteint les objectifs fixés dans mon business plan établi en 2014.

Je les ai même dépassés, et tant mieux parce que ne sachant pas du tout à quoi m’attendre en me lançant je me rends compte aujourd’hui que j’aurais pu être plus ambitieuse !

Je suis tout de même fière d’avoir réussi et d’avoir travaillé sur autant de missions toutes plus intéressantes les unes que les autres cette année. Je n’ai en effet pas arrêté depuis janvier.

 

Comment :

Avant de me lancer j’avais lu beaucoup d’articles donnant des conseils aux nouveaux freelances, je les ai suivis et… ça a marché. Ce n’est pas une révélation mais je confirme : le réseautage est efficace !

C’est comme cela que mes 1ers clients m’ont fait confiance. Ils m’ont ensuite recommandée auprès de leur réseau.

Les agences sont sensibles à la prospection (peu de professionnels ayant mon profil en font). C’est plus facile pour elles d’évaluer les compétences d’un expert grâce à son portfolio puisqu’ils connaissent bien le métier.

Mais les clients que j’ai en direct connaissent souvent assez mal mon métier : la recommandation d’une connaissance les rassure.

Le réseautage est efficace et c’est quand même plus agréable de se rendre à un afterwork professionnel que de faire de la prospection téléphonique !

C’est grâce au réseautage que j’ai rencontré mes collaborateurs. Puis ils m’ont recommandée à leurs propres clients (souvent après que je les aie fait travailler pour les miens). Ces « prescripteurs » sont primordiaux. D’autant que ce sont comme des collègues et qu’ils permettent de ne pas se sentir seuls au quotidien, de travailler dans la joie et la confiance puisque contrairement à des collègues nous nous sommes « choisis ». J’en profite pour les remercier chaleureusement 😉

C’est parce que je crois en la force du réseau que j’ai accepté d’organiser des afterworks mensuels permettant la rencontre entre freelances, et entre freelances et entrepreneurs, pour Hopwork.

Je collabore également de plus en plus avec les autres « Ielles de la Com » de l’association Entrepreneur’Ielles, avec qui j’anime régulièrement des conférences et ateliers.

Nous travaillons sur des projets communs pour des clients de manière très complémentaire, et certaines ont même fait appel à moi pour les aider à trouver leur nom de société :)

 

Projets 2016 :

Aujourd’hui je travaille donc à 40% pour des agences (parisiennes, marseillaises et lyonnaises pour des clients comme Lustucru, Daddy, Mousline). Leur exigence et savoir-faire me permet d’apprendre toujours plus et de m’améliorer, car je suis souvent managée par un Planneur Stratégique qui a plus d’expérience que moi.

Et à 60% pour des TPE/PME. Voici quelques exemples de mes derniers accompagnements :

  • Stratégie de positionnement et image de marque d’une nouvelle plateforme en ligne dédiée au voyage : Beforgo
  • Stratégie de positionnement et création de nom pour 2 indépendantes de la communication, la 1ère spécialisée dans la com écrite et en particulier le marketing de contenu, Magnétis, la 2ème spécialisée dans la création de site et les réseaux sociaux, e-nergiz (site en cours).
  • Adaptation de la stratégie, de l’image et de l’offre d’une artisan couturière à une cible plus jeune : Séverine Iorio
  • Création de nom pour une entreprise spécialisée dans l’optimisation des achats pour la filière bois : Harmonis
  • Changement de nom pour un spécialiste du « wellness management » (vision holistique et méthodologique de la gestion du bien-être en entreprise) : Wellness Process
  • Conseils discours et image globale d’une sophrologue du travail spécialiste du « slow team building » (créer des évènements professionnels qui ont du sens, en consolidant l’individu pour renforcer le collectif) : GPS du travail

 

Je travaille en ce moment sur la création :

  • d’une marque de montres à Paris : Zoelyne
  • d’un foodtruck de jus bio pressés à froid à Bordeaux : Lao
  • d’un jus de fruit bio et « solidaire » en PACA : Jus des Copains 
  • d’un « bar à chocolat » à Paris (je pourrais en dire plus bientôt!)
  • d’une agence de scénographie événementielle à Aix
  • d’un écosystème autour de l’innovation pour la filière drones, dirigeables et objets connectés en France et à l’international
  • d’une plateforme en ligne dédiée au secteur des logiciels d’entreprises

 

Et sur l’amélioration de la stratégie et de l’image :

  • d’une expert comptable
  • d’une sophro-analyste
  • d’une consultante en créativité par l’artistique

 

Sans oublier éLab, évènement autour du bien-être au travail dont la 1ère édition a eu lieu en novembre dernier, et pour lequel je suis la responsable communication bénévole. Cette magnifique aventure m’a pris beaucoup de temps car je gérais (et je gère toujours) les aspects com au sens large dont l’animation des réseaux sociaux, mais m’a aussi beaucoup apporté sur le plan personnel (formidable expérience humaine que je raconte ici, de 25 bénévoles aux profils très différents qui se sont regroupés autour de convictions communes) et professionnel (découverte de la communication évènementielle). Elle m’a aussi permis de rencontrer 4 clients qui partagent mes valeurs, et de super partenaires coachs en entreprises (intelligence collective, conduite du changement…) dont je parlerai bientôt. Ces rencontres m’ont en effet amenée à faire évoluer un peu la vision de mon métier ! Notamment parce que toute image pro doit retranscrire une culture d’entreprise, des valeurs, et que la prise en compte de l’humain là-dedans est primordiale !

En fait je me rends compte que j’aide de plus en plus à valoriser l’image de projets/entreprises dans lesquels l’humain est placé au centre : qui ont du sens.

bonne-annee-2017 

 

BONNES RÉSOLUTIONS POUR 2017

1) Continuer à faire comprendre l’importance de l’image de marque

Si une création ou un développement de marque n’existe pas sans stratégie dans les grandes agences de communication, beaucoup de petites sont obligées de s’en passer car elles n’arrivent pas à « vendre » la stratégie autant que la création (logo etc).

Or c’est indispensable quelle que soit la taille du client et quel que soit le besoin (créer un site nécessite de savoir ce qu’on y raconte, animer les réseaux sociaux aussi !). C’est ce que j’expliquais ici.

2) Continuer à développer mon réseau

Vous l’aurez compris : le réseau c’est la clef.

Avec Hopwork je vais tester de nouveaux formats en plus des « hopdrinks » (afterworks) : les hopbreakfasts, les hop’ateliers… On peut aller beaucoup plus loin pour mieux nous connaître entre freelances et trouver des synergies, mais aussi pour valoriser nos expertises auprès des entreprises.
Car il y a encore beaucoup d’entreprises qui ne pensent pas aux freelances/consultants extérieurs (ou qui craignent ce type de collaboration) alors que nous apportons une grande adaptabilité à tous les niveaux : par exemple quand l’entreprise cherche des compétences particulières et qu’il faut créer une équipe sur mesure.

Je cherche aussi de plus en plus à m’entourer des « bonnes personnes » : celles qui tirent vers le haut et qui ne nous stressent pas quand elles ont peur pour nous, alors que nous avons nous-mêmes confiance en l’avenir :)

3) Travailler moins pour gagner plus

Cette année j’ai travaillé tous les jours non stop, même cet été (bon j’ai tout de même pris 2 semaines en mai j’avoue). Or je me suis quand même lancée à mon compte aussi pour pouvoir être un peu libre !

Mon objectif est donc de réussir à mieux concilier vie perso / vie pro et à mieux parvenir à les séparer. Mon principal problème finalement : j’aime beaucoup trop mon métier :)

4) Mieux gérer mon planning

…Et ne pas céder face aux clients pressés (sauf quand il y a vraiment une urgence, et dans ce cas il existe toujours une solution).

J’essaie toujours d’arranger mais je me suis retrouvée plusieurs fois à devoir travailler le week-end (puisque je n’avais plus de disponibilité dans la semaine) sans être payée davantage pour autant.

Et si je pouvais me permettre de travailler un week-end de temps en temps à mes débuts car je pouvais me reposer 2 jours en semaine, ce n’est plus le cas, mon agenda était bien rempli !

Il faut aussi tenir compte des temps de « non production » qui sont tout autant importants et qui permettent de se développer : prospection, afterworks pro, réunions avec ses collaborateurs, bénévolat…

5) Continuer à être aussi curieuse !

J’apprends tous les jours :

  • grâce aux missions variées qui me permettent de découvrir des métiers différents à chaque fois
  • grâce aux réseaux auxquels j’appartiens et qui organisent des partages de connaissances, d’expériences sous différentes formes (conférences, ateliers…), et grâce auxquels je découvre chaque mois des professions qui facilitent la vie (actuellement la sophro analyse et la naturopathie)
  • grâce à la formation professionnelle (WordPress en ce moment)
  • grâce à mes collaborateurs qui me font grandir professionnellement et personnellement

 

Rendez-vous donc dans un an pour vous présenter plein de nouveaux projets et pour voir si j’ai tenu mes engagements 😉

En attendant je vous souhaite une nouvelle année remplie de beaux projets, de nouveaux défis à relever et de concrétisations !